Share on Facebook or Twitter

Semaine du documentaire français avec Ioanis Nuguet

Dokukino présente cinq documentaires français, qui ont remporté des prix dans de prestigieux festivals internationaux, du 15 au 18 octobre 2015.

La semaine française commence par une séance gratuite du documentaire « Spartacus et Cassandra«  de Ioanis Nuguet.
Deux enfants roms sont accueillis par une jeune trapéziste dans un cirque à la périphérie de Paris. Un havre de paix fragile pour ce frère et sa soeur de 13 et 11 ans. Déchirés entre le nouveau destin qui s’offre à eux et leurs parents vivant dans la rue, Spartacus et Cassandra vont devoir choisir.
Le réalisateur Ioanis Nuguet sera présent et donnera une conférence sur le film après la séance.

Les amoureux du football ne manqueront pas le documentaire atypique sur « Zidane, un portrait du XXIe siècle«  de Philippe Parreno et Douglas Gordon. Un portrait spectaculaire, magique, en temps réel et en action de Zinédine Zidane donnant au spectateur le sentiment d’être placé sur le terrain aux côtés du joueur. 

Après « Le cauchemar de Darwin« , le réalisateur Hubert Sauper nous embarque dans une vertigineuse aventure au cœur du plus grand pays d’Afrique avec « Nous venons en amis ». Divisé en deux nations, le Soudan est devenu une proie de choix que se disputent avidement les plus grandes puissances : la Chine et les États-Unis. Et sous couvert d’amitié, les vieux démons du colonialisme et de la domination étrangère ressurgissent.

« Cinq caméras brisées« , d’Emad Burnat et Guy Davidi, a été nominé pour un Oscar. Cette chroniques d’un fermier palestinien et sa résistance non-violente à l’armée israélienne a également remporté 16 prix.

Enfin, « Les règles du jeu », de de Claudine Bories et Patrice Chagnard, nous fait découvrir Lolita qui n’aime pas sourire, Kévin qui ne sait pas se vendre, Hamid qui n’aime pas les chefs. Ils ont vingt ans. Ils sont sans diplôme. Ils cherchent du travail. Pendant six mois, les coachs d’un cabinet de placement vont leur enseigner le comportement et le langage qu’il faut avoir aujourd’hui pour décrocher un emploi. À travers cet apprentissage, le film révèle l’absurdité de ces nouvelles règles du jeu.

Le tarif des séances est de 22 kunas. La première projection de « Spartacus et Cassandra » est gratuite, ainsi que la conférence.

Program

En savoir plus : www.dokukino.net